Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par EDACC

Cinq élèves de l'école exposent leurs œuvres à la salle Joseph Meury, galerie de la bibliothèque municipale à la Fresnais jusqu'au 3 novembre.

Richard Carpentier travaille l'aquarelle depuis sept ans au sein de l'école. Mais sa passion pour le dessin et l'aquarelle est plus ancienne. À travers ses « Regards », il nous offre des aquarelles légères et épurées. Un voyage initiatique, mais aussi culturel, dans le regard de l'autre. Captivant ou hypnotique, rêveur ou expressif, joyeux ou triste, cette série de regards interpelle le visiteur. Le regard, support important de la communication entre individus, influence sur le comportement d'autrui et dans la cognition sociale. Chacune de ces aquarelles nous offre la perception d'une représentation de notre environnement, de soi-même ou des autres individus.

Les toiles de Véronique Allot sont d’abord une belle invitation au voyage. Et un bel hommage aux femmes du monde. Des visages expressifs semblent sortis tout droit d’une itinérance hasardeuse et de rencontres autant fortuites qu’inattendues. Des femmes avec des regards qui vous prennent, vous happent. Des femmes que Véronique Allot souhaite avec simplicité partager avec nous. Une peinture minutieuse, pleine de lumière et de sens.

Depuis quatre ans à l’Ecole des Arts et Couleurs de Châteauneuf, Katrina Auffret fini par oublier ses doutes et ses hésitations pour aborder la peinture comme un jeu. Mais un jeu sérieux. Elle nous offre désormais une peinture appliquée, innovante, fraîche et étonnante. Et très colorée. À laquelle elle ajoute ou incruste de façon inattendue et originale de la matière ou des petits objets. Mais attention, ne vous y trompez pas, rien n’est laissé au hasard. Toutes ces incrustations sont soigneusement choisies et réfléchies. Et ses toiles présentent un univers joyeux et étonnant.

Arlette Buet Pinault est entré à l’Ecole des Arts du Canton de Châteauneuf il y a maintenant quatre ans avec une furieuse envie de peindre. Si son orientation de départ avait pour objectif une peinture plus contemporaine et moderne, c’est par inclinaison naturelle qu’elle s’est mise à peindre des paysages. Mais ceux-ci restent toutefois intimistes, joyeux, lumineux. Et ne sont jamais troublés par la présence de personnages. Arlette aime les coins ou recoins de jardins fleuris qui dégagent une atmosphère de sérénité. Sa peinture nous apporte une note gaie et tranquille en contre-pied d’un monde qui s’agite peut-être un peu trop pour elle. Mais c’est peut-être aussi là le reflet d’une recherche à sa propre évasion.

G.S.

A découvrir
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article