Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par EDACC

A la rencontre de "Genesis"

Bien sûr il n'y avait pas que cette oeuvre majeure, 159 artistes étaient exposés, mais ce fut une belle rencontre avec l'artiste Gédéon, auteur de Génésis avec Julie Walois, à la biennale des peintres et sculpteurs à Saint-Brieuc, ou avec quelques élèves de l'EDACC, nous nous sommes rendu ce samedi 31 janvier. Une journée riche de découvertes et de rencontres, d'étonnements et d’inattendus. Bref,...on a beaucoup aimé ce partage d'instant et de complicité autour de l'art. On recommencera, c'est sûr.

Genesis


L'oeuvre présentée ici est avant toute chose le fruit d'un défi jeté par un artiste à un autre. Julie et Gédéon se connaissent. La peinture est leur langage. La peinture est leur mode de communication là où les mots n'ont pas leur place.
Au départ il y a la danseuse comme un élan, comme une énergie. Un tableau que Julie veut abandonner. Alors Gédéon intervient, il aime cette toile. Pour lui c'est un départ, ça deviendra un défi. Le défi que Julie lui lance et finalement qu'elle se lance: « Fais en ce que tu veux, je te la donne ». Alors la toile devient le point de départ de leur dialogue artistique, « Quand on n'a que le silence... », les mains, les pinceaux, la matière s'exprime. C'est à deux qu'ils créent, chacun ajoutant son mot, ses paroles. C'est un travail qui évolue sur 18 mois, changeant de forme au fil de la réflexion. Les artistes ont à dire et ils ajoutent sans cesse à leur oeuvre un nouveau message. C'est une oeuvre qui va de l'avant poussée par un dialogue silencieux.
L'oeuvre est multiple. Les auteurs y ont peint le silence qui hurle, la solitude de l'artiste, de la naissance de l'homme jusqu'à sa mort, l'angoisse de celui qui créé, l'angoisse de celui qui est juste vivant. C'est une oeuvre en réaction à la vie, les yeux fermés, la bouche ouverte, pas de tristesse, seulement s'exprimer, dire sous toutes ses formes, raconter la vie.
L'oeuvre n'est pas exempt de légereté. Si les angoisses, les déceptions sont présentes, l'inspiration et l'énergie de la vie, de l'action emplissent les toiles. Elles se lisent comme on le souhaite, mais ce foisonnement exprime bien l'immanquable recommencement de toutes choses. La toile enfin terminée, l'artiste engendre une nouvelle réflexion et créé de nouveau.

A la rencontre de "Genesis"
A la rencontre de "Genesis"
A la rencontre de "Genesis"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :