Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par EDACC

De Camille Drouet

A 98 ans, Hal Lasko n'était pas de ceux qui passent la journée à regarder la télé ou à jouer aux dominos et au Scrabble. Encore quelques jours avant sa mort aux Etats-Unis, le 6 juillet 2014, Grandpa Hal passait huit à dix heures par jour dans son garage devant un vieil ordinateur. Grâce au logiciel Paint, il agençait des pixels par milliers pour créer des toiles à la frontière entre le pointillisme et l'art 8-bits.

Tout a débuté il y a quinze ans. Hal, ancien designer dans la publicité, commence à perdre la vue. Il croit alors que plus jamais il ne pourra s'adonner à sa passion de toujours, la peinture. Pour ses 85 ans, il reçoit un ordinateur. Parmi le peu de programmes installés, le vieil homme découvre Paint. Et la possibilité de zoomer, qui va lui permettre de peindre malgré sa cécité partielle.

Il a pris sa retraite dans les années 1970, à une époque où tout se faisait encore à la main. Il doit demander à son petit-fils de lui expliquer le fonctionnement de la souris. Cloîtré dans son sous-sol, Hal Lasko s'entiche du logiciel daté où il semble impossible au commun des mortels de réaliser autre chose qu'un dessin digne d'une grande section de maternelle. Pixel après pixel, il donne vie à des paysages

d'automne, des animaux ou à des tableaux abstraits comme son Spatial Highways(autoroutes spatiales).

Le temps de se faire la main, et à raison de dix heures par jour devant l'ordinateur, il met deux ans a finir sa première toile. Dans un court métrage, réalisé il y a deux ans par son petit-fils, sur sa drôle de passion, le vieil homme s'en amuse : « J'ai beaucoup de patience... Et pas mal de temps libre ». Diffusé sur YouTube, le reportage atteint vite plusieurs centaines de milliers de vues.

Alors qu'Hal Lasko expose ses premières toiles dans un centre pour personnes âgées, son petit-fils lui crée un site Internet. Celui qui, quelques mois auparavant, ignorait comment « faire sortir l'image de son ordinateur », voit ses œuvres sevendre sur Internet. Des odes au pixel, ce point devenu presque invisible en ces temps de haute définition, il a bien essayé de se moderniser, mais Hal est finalement toujours revenu à Windows 95. Il n'en fallait pas plus à Microsoft.

En février, le créateur de Paint s'empare de l'histoire. Hal Lasko devient le protagoniste d'une publicité diffusée lors d'un des moments de plus forte audience aux Etats-Unis, le Superbowl, la finale du championnat de foot américain.

« Le peintre des pixels » est mort
« Le peintre des pixels » est mort
« Le peintre des pixels » est mort
« Le peintre des pixels » est mort
« Le peintre des pixels » est mort
« Le peintre des pixels » est mort
« Le peintre des pixels » est mort
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :